La qualité de notre agriculture

07 AVRIL 2021

Retour sur le déplacement de Najat Vallaud-Belkacem dans le Cantal auprès des agriculteur·rice·s

Voir la vidéo sur Facebook

Retour sur le déplacement de Najat Vallaud-Belkacem dans le Cantal auprès des agriculteur·rice·s

"Nos agriculteurs sont le premier maillon de la chaîne d’une alimentation de qualité. Structurer nos filières agricoles, décarboner notre agriculture, éduquer à l’alimentation, offrir une aide personnalisée à l’alimentation de qualité aux gens qui n’en ont pas les moyens. Que de choses à faire, et comme ce serait transformateur... Pour nous tous."

Dans le cadre de sa campagne pour les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem est allée à la rencontre des éleveur·euse·s bovins, dans le Cantal. Accompagnée de Franck Rey, premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste du Cantal, elle a visité les exploitations de Stéphane Malroux, à Maurs-La Jolie, et Géraud Fuiquière, à côté de Mauriac. Elle a complété son déplacement avec la visite de la Halte Paysanne de Maurs-la-Jolie, magasin coopératif créé par des agriculteur·rice·s, et une balade sur les pentes du Puy Mary avec Louis Chambon, maire du Falgoux, autour des enjeux du pastoralisme.

Najat Vallaud-Belkacem a écouté les éleveur·euse·s sur les sujets de la rémunération des éleveur·euse·s confrontée à une pression énorme des industriels en dépit de la loi Egalim ou de la réforme de la Politique Agricole Commune qui les menace.

« Les agriculteurs ont manifesté dans plusieurs grandes villes de la région pour exprimer leur mal-être. Ils ont le sentiment qu’on ne veut plus d’eux. Dans le débat public, les agriculteurs sont considérés soit comme des victimes (du gouvernement, des distributeurs…), soit comme des coupables (de la pollution des sols, de défendre un mode de vie anti-écologique), les éleveurs que j’ai rencontrés ne sont ni l’un ni l’autre, ce sont des professionnels qui produisent de la viande bovine de qualité, dans le respect de l’environnement, ils contribuent à l’entretien des paysages, de la biodiversité. Il faut leur faire confiance et les accompagner à aller plus loin dans la transition. Moi, je tiens à eux. »

 « Le changement climatique impose à l’agriculture comme à toute l’économie de trouver de nouvelles solutions. Les épisodes de chaleur inhabituels suivis des gelées des nuits de cette semaine ont parfois détruits à 100% les productions d’abricots dans la Drôme ou les vignes. Pendant ce temps, le gouvernement présente une loi Climat a minima et Laurent Wauquiez va proposer quelques milliers d'euros d’aides aux agriculteurs. Et l’année prochaine, ce sera la même chose, et de pire en pire. La transition de l’agriculture est indispensable et nous devons l’accompagner à transformer au bénéfice de tous. Il faut le faire maintenant, fortement et dans le dialogue. La Région sera aux côtés des agriculteurs pour engager ce chantier. »

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé plusieurs dispositifs :

  • l’accompagnement des agriculteur·rice·s à coopérer, à segmenter leur marché, à organiser des filières pour résister au dumping des distributeurs,
  • le financement de bilans carbones et d’investissement visant à décarboner l’agriculture,
  • l’éducation à l’alimentation avec une politique en faveur des cantines des lycées et des centres de formation des apprentis,
  • Une allocation personnalisée d’alimentation sur le modèle de l’APL pour faciliter l’accès des plus modestes à des produits locaux de qualité.
L'alternative logo-alternative
Contact

L'Alternative

65 cours de la Liberté

69003 Lyon

Envoyer un mail
L'élection

Auvergne-Rhône-Alpes

Élections régionales

20 et 27 juin 2021

En savoir plus
En savoir plus
Newsletter
Suivez-nous
sur les réseaux